Échangeur de Sevenans : le premier projet du plan de relance autoroutier est lancé

Contribuer au dynamisme du territoire Belfort-Montbéliard grâce à un nouvel aménagement sur l’A36

La réalisation de l’échangeur de Sevenans est un projet d’importance régionale prévu par le plan de relance autoroutier signé entre l’État et APRR en septembre 2015. Le 7 mars 2017, Hugues Besancenot, préfet du territoire de Belfort, et Philippe Nourry, Président-directeur général d’APRR, ont officiellement lancé les travaux sur l’A36.

Ce chantier d’envergure répond au besoin d’améliorer les conditions de déplacement et la desserte de la zone Belfort-Montbéliard. Le fort développement de ce territoire, lié à la création de la ligne à grande vitesse, l’ouverture d’un nouvel hôpital et le dynamisme de la zone d’activité de la Jonxion, nécessitait l’adaptation des infrastructures. L’augmentation rapide et importante du trafic ne garantissait plus des liaisons fluides entre ces territoires dynamiques. En attendant de retrouver la fluidité de la circulation et conscient de la gêne occasionnée, APRR a pris soin de construire les étapes de ce chantier de sorte que les accès et la circulation pendant toute la durée des travaux soient maintenus avec ces endroits stratégiques à fort trafic.
 
Les travaux permettront d’améliorer les conditions de déplacement pour les voyageurs et contribueront à une meilleure desserte des territoires. D’un coût de 120 millions d’euros, financé intégralement par APRR dans le cadre du plan de relance autoroutier, ce chantier durera 3 ans.
Une enveloppe de 5 millions d’euros sera consacrée aux actions en faveur de l’environnement. Par exemple, le prolongement du lit de la rivière Douce, la protection des habitats naturels grâce à la création d’une zone humide ainsi que les solutions de dépollution sur le chantier ont été intégrés au projet.
 
Le projet s’articule autour de trois grands aménagements routiers. Il repose sur une réutilisation optimale des infrastructures existantes afin de rationaliser l’utilisation de l’espace et de limiter ainsi les perturbations du chantier. APRR réalisera les différentes phases de travaux tout en maintenant autant que possible la circulation et les divers accès. 3 phases se succéderont : amélioration de la jonction entre la RN 1019 et l’A36 ; réaménagement de la jonction entre la D437 et la RN 1019 ; mise en 2 x 2 voies sur une portion de 4 kilomètres de la RN 1019. Cette organisation permettra de maintenir ouvertes les infrastructures pendant la durée des travaux.
Pour informer les automobilistes, APRR a mis en place un site internet dédié www.a36.aprr.com